Edition 2016 : Wetalk pour l’empowerment féminin

 Ce 21 mai avait lieu la 3eme édition de Wetalk à la Bellevilloise dans le 20eme à Paris. Outre le lieu, très cosy, c’était l’occasion pour moi de découvrir cet événement annoncé sur les réseaux sociaux. J’ai très peu tweeter durant l’événement pour ne rien louper. Mais j’espère vous retranscrire l’émotion et l’inspiration qui étaient au cœur de l’événement. Wetalk est une association qui promeuve l’empowerment féminin sous toutes ses facettes. Cette année, le thème mettait en lumière huit artisanes du commun. Ces femmes qui à travers leurs activités, leurs actions participent à rendre le monde meilleur.

Mais concrètement comment font-elles ?

Car au risque de paraître utopiste ou naïf,  l’engagement de ces femmes est lourd de sens. Ces Artisanes du commun prennent la parole, chacune leur tours, présentées  par des ambassadrices. Comme une mise en bouche, ces ambassadrices  journalistes, chercheuses ou artistes nous dévoilent ces personnalités de façon humble et humaine. Un aspect marquant de leurs personnalités et une citation qui les animent. Ces femmes contribuent par leur élan collectif à changer et améliorer sans cesse le monde autour.

À l’image, de deux jeunes lycéennes de 17 ans, Chérazade Kabache et Mounia Bellila, binôme de choc qui s’engagent par la création de leur association WeFilles Society à faciliter l’accès au monde numérique et informatique. Leurs engagements associatifs découlent de leur participation au  programme WeFilles durant leurs années collèges pour s’initier au codage, à la programmation pour pallier à la sous représentation des femmes dans ce domaine. D’ailleurs Chérazade Kabache  nous explique que l’informatique ce n’était pas un domaine dans lequel elle pensait évoluer. Toutefois, pleine de vie, leur intervention m’a particulièrement touché car elles respirent la jeunesse et la soif  d’apprendre accompagné d’une envie de transmettre le savoir acquis.

De l’engagement politique à un engagement citoyen

Dans un autre registre, Quitterie De Villepin également présente nous insuffle que le meilleur moyen d’avoir un bel impact dans ce monde, c’est d’être et de manifester le changement que nous voulons voir. Âme inspirée par Ghandi, elle se retire de la politique avant dit-elle :

« de ne plus pouvoir me regarder dans un miroir. » Quitterie De Villepin

Son travail porte sur des thématiques liés à la dignité des Hommes, mettre l’Homme au cœur de son histoire. Elle  entame alors une réflexion sur les actions qu’elle peut mener à son échelle, dans sa vie quotidienne pour consommer responsable et donner un sens un son engagement politique qu’elle vient de quitter (mais pas totalement !).  Elle partage avec nous l’exemple de la catastrophe de Rana Plazza au Bangladesh.  Suite à laquelle, elle décide de consommer de manière consciencieuse, et demander des comptes (par une action citoyenne et collective) à ses marques pour éviter que cela se reproduise. #Consom’Acteur

Les intervenantes défilent les unes après les autres pour partager leur expériences dans divers domaines. Nous retrouvons  Hawa N’Dongo  étudiante en Sciences Politique qui a partagé son slam Génération. Une vraie plume ! Anais Bourdet qui lutte contre le harcèlement de rue  à travers son blog Paye Ta shnek.  Helene Puzin : co-créatrice du magazine du « Odette and Co, rurale mais pas ringarde ! ».  Judith, Aquien est co-fondatrice de @Thot l’école pour les exilés pour donner un avenir plus serein.  Nathalie Geetha Babouraj, Médecin et conspiratrice positive

Le caractère éthique est omniprésent lors de ces échanges puisqu’il est indispensable d’être honnête avec soi et les autres pour mener un combat juste et équitable. Cette honnêteté et ces combats sont parfois éprouvés et jalonnés de difficultés. Comme pour assurer que le chemin empreinté est bien le bon. un peu philosophique sur le bord !

Place à l’imagination !

Cette journée a été rythmée par un déjeuner et un atelier de co-création pour donner l’opportunité à chacun des participants (et ouiii il y avait des hommes !) de se rencontrer et d’échanger. Ainsi, l’oeuvre que vous voyez ci-dessous est le fruit d’un travail de réflexion très poussé (nooon c’est pas vrai, purement imaginatif !). Elle représente le(s) chemin(s) parcouru(s) pour établir une égalité plurielle avec toutes les ingrédients nécessaires et les embûches qu’il est possible de rencontrer. C’est autour de cet atelier que j’ai rencontré Atika du blog  Kahwa Mon Amour 

Atelier Co-Création sur l'égalité plurielle : wetalk event 2016
Atelier Co-Création sur l’Egalité Plurielle
Autant vous dire, qu’il faudra penser à prendre votre place l’année prochaine pour la 4eme édition ! Car de belles perspectives sont en vues pour cette communauté des WeTalk.  L’association met également en place des  WeTalkLab qui sont des programmes spécifiques développés dans une logique d’intelligence collective pour réfléchir et innover en faveur du pouvoir d’agir au féminin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :